La cité
du poker
site de poker en ligne

Progresser au poker


Cette page vous donne une introduction sur la façon d’adapter votre jeu des crédits gratuits à l’argent réel aux différentes étapes de la main.


Pre-Flop
Jouer les bonnes mains

La première décision est de sélectionner les mains que vous jouez. Pour en savoir plus sur quelles mains jouer et quand les jouer, il vous est recommandé de lire un bon livre de poker. Une bonne règle de base est de jouer moins de mains que vos adversaires.

Dans les parties à limite basse relâchées, les pots tendront à grossir, ce qui améliore les cartes de la même couleur qui se suivent (même basses) puisque vous gagnerez de larges pots en faisant une quinte ou une couleur.

Les petites paires sont bonnes s’il y a beaucoup de suiveurs.

Les cartes fortes ne sont parfois pas aussi bonnes que vous pourriez le penser au premier abord. (Par exemple D-10 dépareillée n’est normalement pas un bonne main à une table de 10 joueurs)

Au moment du Flop

  • Abandonner les mauvais flops
    Si le flop ne correspond pas à vos attentes, abandonnez le. Il est très onéreux d’espérer faire quelque-chose quand on a rien juste après le flop. La plupart du temps cela n’arrivera pas alors que les autres vont souvent améliorer également leur main quand vous améliorez vous-même la votre.

  • Tirage intérieur en quinte
    Un tirage intérieur en quinte n’est normalement pas une si bonne opportunité de paris, à moins qu’il y ait déjà beaucoup d’argent dans le pot et que le risque d’être surenchéri est très limité.

  • Tirages quinte et couleur
    Un tirage extérieur en couleur ou en quinte au flop est normalement une bonne chose. S’il y a d’autres personnes dans le pot, enchérissez – si cela ne fait pas fuir les gens – pour faire entrer plus d’argent dans le pot, puisque vous gagnerez une bonne part des mains.

  • Paires de départ
    Les paires de départ qui ne se sont pas améliorées sur un flop qui retournerait des cartes plus fortes ne sont pas si bonnes. Les chances de l’améliorer sur un autre tour sont très faibles.

  • Alertes
    Il est très important d’identifier les alertes sur la table. Ce sont les flops qui peuvent faire des tirages pour les autres joueurs. Quand cela arrive, vous gagnerez probablement moins souvent qu’avec une grosse paire.

    •Trois cartes consécutives ou proches peuvent très bien donner à quelqu’un un tirage en quinte
    •Deux cartes consécutives peuvent donner une double paire (plus de connecteurs joués que les autres cartes)

    Deux cartes de la même couleur sur la table réduisent significativement le profit d’un tirage en quinte. Une sur quatre des cartes que vous attendez pourrait probablement donner une couleur à quelqu’un.
 

 

 

Sur le retournement (on the turn)
Au moment du retournement, les mises augmentent. Voilà une opportunité de gagner ou perdre beaucoup d’argent. Se débrouiller pour en faire deux mises quand vous allez gagner et aucune mise quand vous auriez de toute façon perdu, c’est ce qui fait un gagnant dans le Texas Hold’em à limite basse ! (Bien que ce soit plus facile à dire qu’à faire !)

  • Parole et enchère
    Faites souvent parole puis enchère sur une très bonne main, puisque vous faites souvent parole puis vous vous couchez les moins bonnes mains sur le retournement de toutes façons. Ainsi, vos adversaires ne pourront pas efficacement lire votre main.

  • Reconnaissez les mises et les enchères
    Dans les parties à limite basse, le bluff n’est pas très fréquent, ce qui nous ammène à une nouvelle règle de base :

    Une enchère sur le retournement signifie presque toujours que l’autre joueur à une bonne main

    C'est spécialement vrai quand il y a plus de deux joueurs dans le pot. Ne soyez pas surpris que l'adversaire ait une couleur ou une quinte déjà faite.

  • N’enchérissez pas sur les retournements
    Sur le retournement, la probabilité de faire faire votre main est significativement plus que sur le flop, et le nombre des adversaires qui suivent est probablement plus faible. Faire parole et suivre est souvent la bonne chose à faire, alors qu’enchérir est souvent un mauvais choix (A moins que vous cherchiez à obliger votre adversaire à fuir)
Sur le second retournement (on the river)
  • Faire parole sur une main faible
    Normalement vous devriez enchérir sur le second retournement si vous sentez que vous avez une main forte. Il y a cependant une exception. Si vous avez une main qui était bonne au moment du flop main ne s’est pas améliorée depuis (comme une grosse paire avec une faible plus forte carte), que vous avez continué à enchérir et avez été suivi à travers la main, vous devriez probablement faire parole. La raison pour cela est qu’il est peu probable que l’on vous suive avec une main inférieure à la votre (ce qui ne vous donnerez aucun intérêt à enchérir) et vous prendriez le risque que quelqu’un ait constitué une meilleure main sur le deuxième retournement (peut être une double paire), et va vous surenchérir (vous faisant perdre de l’argent). C’est un scénario typique de «risque non profitable».

  • Aller voir à la fin
    Fréquemment, sur le deuxième retournement il y a assez d’argent dans les pots pour que cela vaille le coup de suivre une enchère, même si vous n’êtes pas sûr d’avoir la meilleure main.

 

|Contact et mentions légales |Copyright : Citedepoker .com - L'eldorado du poker - Casino en ligne legal